6 jours pour devenir initiateur de ski de randonnée

Le 15.03.2021, par EliseR, 1 commentaire


Stage de 6 jours en Lauzière et en Beaufortain à l’initiative de Jean-Luc Crambade instructeur ski alpinisme pour la FFCAM et Begona Lazpita Greaves, aspirante guide de haute montagne, en février 2021.  (structure organisationnelle : Comité Départemental 73 des clubs alpins et de montagne)

La règle du jeu pour devenir un parfait « petit » initiateur de ski de rando : trouver tous les termes spécifiques dans le texte suivant :

Après avoir digéré la carto 2 et la nivo 2, la lecture du BERA devient possible. Il faut quand même garder sous le coude l’iso 0°C et le niveau de regel, regarder l’orientation, de l’antenne .. ou des pentes, au mieux, et le niveau de risque annoncé. Ne pas être limite ou fort et décortiquer tous les termes : « quelques probables petites plaques friables, parfois par forte surcharge donneront des départs sur des pentes suffisamment raides, mais pas trop,  sous le vent ou peut être près des crêtes ventées mais aussi sur les pentes orientées nord-ouest à sud-sud-est où la visibilité sera réduite …. » Euh !! en effet !! où je vais alors ? d’autant plus que le vent de sud sera de 60km/h à 2500m, que la T° est remontée et qu’il n’y a pas eu de regel nocturne, la neige n’est plus sèche mais humide et des coulées de fonte surviendront en pentes ensoleillées mais aussi parfois à l’ombre…

Voyons les participants  : 10 bipèdes divisés en 2 groupes de 5 (1 cadre et 4 stagiaires), grand groupe pour Munter, tous aguerris aux conversions, et à la pente plus ou moins raide, sac raisonnablement lourd, couteaux aiguisés, arva, pelle à sable, sonde gastrique et litre de rouge..  Motivés, oui ils sont, même quand ils oublient la corde.

On brieffe au départ : objectif, planning, effectif, risque réduit par la MRE, équipement adapté, règles du leader et on double teste la méteo perso et les arva en recherche-émission,

Top départ, tracer des courbes, imaginer, suivre la pente, l’inclinaison du verre, regarder autour de soi, être curieux, repérer la descente, tester la neige au bâton, croutée à point, carton- pate, gelée- givrée, conversions dans l’pentu, point de décision, confronter les points de vue, mais décider, continuer en prenant des distances, s’adapter détendu, progresser vigilants ou renoncer  alertés par Duclos…

Eric propose un couloir poudreux pour la descente ! découvrir, « je vais voir, attendez , c’est ok, venez, allez zou, un après l’autre…. Boum ! Ah la boite à Bégo !!! »

Des Etoiles de neige sèche au Bellacha, à la Combe Bénite de grains fins, au feutrage du Cheval Noir,  et un  Grand Plan de gobelets pour trinquer en neige humide, les  grains ronds et roulés sous les aisselles à Grands Naves jusqu’aux  particules reconnaissables des crêtes de coq sous Bizard, tout y est passé.

Les avalanches n’ont plus rien à cacher : glissement de plaques de fonte ou de baleines… si si les baleines ouvrent leurs gueules sur les pentes à plus de 30°, que va-t-il rester dans les océans ??

 On a touché la neige pour l’apprivoiser et la comprendre mais il ne faut pas oublier la pernicieuse sous couche fragile persistante qui se cache dans le manteau blanc et peut nous jouer des tours d’aérosols.

Après 4 nuits confort au gite de Pussy, petits repas mitonnés au chaud pris room service, un peu comme dans le monde d’avant  …. 

il fallait  endurcir cette équipe : dernière nuit en igloo  au Sécheron de Feissons.

3 igloos 4 étoiles creusés, lissés, fosse à froid, entrée rampante en moins de 2h ! Les formateurs nous acceptent près de leur poêle, bien obligés s'ils voulaient trinquer ! Les lyophs avalés, chacun rejoint son trou pour une nuit au frais sous la pleine lune.

Pas simple de ramper dans le duvet sans toucher le plafond, le voisin, mais où je mets mes chaussures, comment j’enlève le bas puis le haut, aie le bonnet… mais ferait même chaud dis donc là-dedans !!

Fin de course, fin de route, fin de stage, on débriefe, on analyse, on pense…on savoure les moments de partage en montagne que l’on a eu la chance d’avoir durant cette période pandémique.

Quelle chance d’aimer la montagne et le ski !

On est bien, il a fait beau, les paysages étaient superbes, l’ambiance studieuse mais détendue, on relâche la pression, on analyse nos points forts, nos points faibles autour d’une bière et de gâteaux. 

Heureux nous sommes, puisque nous sommes brevetés et adoubés ! Merci !

Nous allons pouvoir partager, initier, de notre passion montagnarde avec les autres membres de nos clubs.

Merci Jean-Luc et Merci Bégo pour votre encadrement et votre partage de connaissances et merci à tous Pierre Antoine, François, Marc, Frederic, Eric, Thierry, Patrick, Elise, pour la bonne entente.

Bonne chance pour vos premières sorties encadrées… briefe débriefe Saint BERA!!!


 

Le Club Alpin Français d'Albertville est une association sans but lucratif (loi 1901) fondée en avril 1893 et administrée par des bénévoles.

Le club compte environ 1000 adhérents.

Il est affilié à la FFCAM, Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne

Nos objectifs :

  • faire découvrir, aimer et protéger la montagne.
  • rendre accessible la montagne à tous.
  • rendre autonome en toute sécurité.

Mon club, c’est bien plus que du sport...


> Présentation générale du club

> La revue du club : "Suivant Sa Voie"

> Pourquoi adhérer ?  les avantages...

> infos adhésions 2020/2021

> Adhérer en ligne (la 1ére fois)

> L'espace licencié pour renouveler son adhésion (ou changer de club), souscrire une assurance en ligne et bien plus encore

> Déclarer un accident en ligne

> Autres rubriques :

  • Choisissez parmi les commissions et activités du menu bleu ci-dessus pour voir les articles et l'agenda associés.
  • Utilisez le menu orange Navigation pour trouver toutes les infos sur le club et ses activités.
  • Pour les membres du club, rendez-vous dans l'Espace Adhérents pour activer votre compte et vous connecter.
  • Ou utilisez le moteur de recherche ci-dessous

Facebook Retrouvez nous sur Facebook...


Assemblée Générale du club et présentation générale des activités :

Mercredi 16 décembre 2020 à 17h00,
salle de Maistre, Albertville


Les permanences du vendredi et les activités sont suspendues jusqu'au 2 mai.

Recherche :