Entretenir son matériel de ski de randonnée.

Le 27.11.2020, par JeanlucC


La saison de ski se profile à l’horizon et avec cette période de confinement, on peut largement prendre le temps pour peaufiner l’entretien et la préparation de ses skis….

En plus, ce sera bon pour le moral sans compter la glisse que vous allez gagner,

que du BONHEUR !

2 cas de figure :

- Soit vous êtes un « pro » et vous avez préparé vos skis en fin de saison, avant la trêve estivale et dans ce cas, vous n’aurez pas grand-chose à faire ces jours.

Préparez ses skis en fin de saison, cela signifie, un bon nettoyage et un fartage à chaud sans racler le fart et hop on range le tout dans la housse et dans un endroit sec !

Du coup, vous aurez juste à racler le fart et lustrer les semelles avant de chausser cet hiver

- soit vous n’êtes pas encore « au point »…dans ce cas, pas de souci, une bonne séance de préparation et d’entretien va vous occuper un moment.

Et là, du coup, vous faites la totale, fartage et affûtage !

Le matériel

Fer à farter, mais un vieux fer à repasser fait très bien l’affaire, racloir, brosse nylon, chiffon, fart et affûteur pour les carres. 

Choix du fart : Il existe une variété importante de farts, chacun correspondant à un type de neige (gelée, froide, humide, collante...). Le plus simple peut-être, le fart universel, le plus polyvalent aussi.

Pour ma part, j’utilise le « rouge »(-4° à +4°) la plupart du temps et le « jaune » en fin de saison lorsque la neige devient humide.

Entretien au quotidien

Une astuce…j’essuie systématiquement mes skis, y compris les carres, avec un chiffon sec après chaque rando et je sèche la housse.

 Affûtage des carres

Les carres sont les fines bandes métalliques le long du ski. Plus elles sont aiguisées, mieux elles accrochent. Le plus simple est d’utiliser un « affûteur », l’appareil comprend une équerre qui définit l’angle (90° est l’angle « standard) d’affûtage et une lime.

Le ski est posé à plat, semelle vers le haut. On tire l’affûteur vers soi, de la spatule vers le talon. Bien nettoyer la limaille qui s’est formée avec une brosse et un chiffon. On enlève ensuite le fil, avec une lime diamant de préférence, en passant légèrement à plat le long de la semelle puis le long du chant pour obtenir une carre bien lisse. Les puristes finiront avec un léger gommage pour arrondir la carre.

 Le fartage

- Bien nettoyer les semelles

- Faire fondre en gouttelettes le fart en le mettant contre la semelle du fer.

Attention, il faut éviter de « faire fumer le fart » et en plus c’est mieux pour les bronches !
A l'aide du fer, bien répartir le fart sur toute la surface de la semelle. Il faut passer le fer lentement, de la spatule vers le talon, sans laisser le fer trop longtemps au même endroit. L’idée est d’obtenir une couche de fart régulière.

- Laisser refroidir et durcir cette couche de fart uniforme. Attendre 1 à 2h afin que le fart pénètre bien la semelle

- Raclez tout le surplus avec un racloir. Bien racler le fart qui s’est déposé sur les carres.

- Passer la brosse, de la spatule vers le talon, et terminer le lissage avec un chiffon synthétique pour lustrer.

Et les peaux de phoque ?

Pendant qu’on y est, on va vérifier l’état des peaux de phoque…rien de plus désagréable qu’une peau qui ne colle plus bien en cours de randonnée !

- Quelques « notions » de base

Les peaux se posent sur une semelle de ski sèche, propre de préférence.

Le point faible est la colle. La température va jouer une grosse importance.

On évitera ainsi de mettre les peaux sur les skis si les skis sont sur la galerie de la voiture !

Si l’on doit re-peauter plusieurs fois dans la même rando, on mettra les peaux bien au chaud sur soi, dans la veste à chaque descente…

Avant le « re-peautage », on essuiera bien la semelle du ski.

Dans certaines conditions de froid ou plutôt des changements de température de neige, la peau peut botter et un sabot de neige se fixe sous la peau…cela devient très vite une grosse galère !

Donc toujours avoir dans le sac, soit un bloc de paraffine soit un spray antibott, que l’on applique sur la peau.

Le conseil, une peau ou 1 paire de peau de rechange dans le sac….ça peut sauver la rando !

Pas mal aussi, les « pads » autocollants, utiles en dépannage lorsque le talon de la peau se décolle. L’utilisation est simple et efficace comme un adhésif double face.

 - Ré-encoller ses peaux

Si vraiment la colle est morte…et si la peau est encore en bon état, on peut ré-encoller

On commence par enlever l’ancienne colle avec un racloir chauffant.

Ensuite, une fois la peau bien raclée, on ré-encolle, c'est-à-dire que l’on applique le rouleau de colle sur la peau à l’aide d’un fer à farter ou d’un fer à repasser. Pour ce faire, on lisse à fer pas trop chaud, doucement et toujours de la spatule vers le talon. La colle va ainsi se transférer sur la peau. Il faut laisser reposer une dizaine d’heure et décoller le ruban.

 - L’entretien au quotidien

Quelques astuces et conseils :

Prendre le temps de replier correctement les peaux, utiliser soit une chaussette soit une bande plastique ou 1 filet…mais éviter de coller la peau sur elle-même, cela « ménage » la colle.

Le souci, quand il y a du vent…il faut décoller la peau petit à petit et la fixer sur le filet au fur et à mesure. C’est un coup à prendre !

Eviter le séchage, toujours pour ménager la colle, en plein soleil ou contre le radiateur.

Astuce : à la pause lorsque les skis sont plantés dans la neige, j’évite toujours de présenter la peau au soleil, surtout si cela « tape fort » !

Ranger les peaux dans la housse pour éviter les saletés sur la colle.

 

Allez, une petite vérification de l’état des fixations….et tout est prêt !

 Ne reste plus qu’à attendre la neige…

Pensez aussi à la préparation physique…mais c’est une autre histoire…

Bonne glisse et bon ski

 Jean François Grandidier

 

 

 

 


 

Le Club Alpin Français d'Albertville est une association sans but lucratif (loi 1901) fondée en avril 1893 et administrée par des bénévoles.

Le club compte environ 1000 adhérents.

Il est affilié à la FFCAM, Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne

Nos objectifs :

  • faire découvrir, aimer et protéger la montagne.
  • rendre accessible la montagne à tous.
  • rendre autonome en toute sécurité.

Mon club, c’est bien plus que du sport...


> Présentation générale du club

> La revue du club : "Suivant Sa Voie"

> Pourquoi adhérer ?  les avantages...

> infos adhésions 2020/2021

> Adhérer en ligne (la 1ére fois)

> L'espace licencié pour renouveler son adhésion (ou changer de club), souscrire une assurance en ligne et bien plus encore

> Déclarer un accident en ligne

> Autres rubriques :

  • Choisissez parmi les commissions et activités du menu bleu ci-dessus pour voir les articles et l'agenda associés.
  • Utilisez le menu orange Navigation pour trouver toutes les infos sur le club et ses activités.
  • Pour les membres du club, rendez-vous dans l'Espace Adhérents pour activer votre compte et vous connecter.
  • Ou utilisez le moteur de recherche ci-dessous

Facebook Retrouvez nous sur Facebook...


Assemblée Générale du club et présentation générale des activités :

Vendredi 10 décembre 2021,
salle du Val Des Roses, Albertville

Recherche :