Qu'il est loin le Pic Blanc du Galibier !

Le 25.04.2018, par JeanclaudeM, 5 commentaires


 

Qu’il est loin, le Pic Blanc du Galibier !

Dimanche 22 avril, 5 heures. Nous sommes huit courageu-ses-x et ensommeillé-e-s sur le parking d’Intersport à l’invitation de l’ami Jean-Claude. Parité presque respectée puisque nous comptons trois dames, Annick, Marie et Suzanne, pour cinq hommes : Bernard, Jacques, Olivier, Jean-Claude et Jean-Louis. Le co-encadrant prévu, le jeune Cyrille, s’étant blessé vendredi, on m’a demandé comme ex-encadrant breveté de le remplacer.

Arrivés à Bonnenuit, le hameau mal nommé au-dessus de Valloire, sur la route du Galibier, nous sommes arrêtés, comme on nous l’avait annoncé, par une solide barrière, bien que la route soit ouverte jusqu’à Plan Lachat, trois kilomètres plus loin. Mais l’armée commence des manœuvres et a bloqué l’accès.

départ

Nous avons donc prévu de monter par la combe de Mortavieille, nom sympathique s’il en est ! Contrairement à nos attentes en cette saison d’enneigement abondant, le torrent n’est pas bouché partout et ses marmites bouillonnantes nous contraignent à des incursions sur les pentes en rive gauche.

morta

Couteaux, pas couteaux, un peu de marche, le temps passe, ça commence à chauffer mais nous arrivons, bienheureux, au Plan du Paradis.

joli

De là, nous évitons la vallée qui va aux Trois Evéchés et remontons le très beau vallon suspendu de l’Anesse pour déboucher sous les pentes sommitales.

anesse

sommet

Plus que (encore ?) trois cents mètres de pentes régulières et nous voici tous ensemble au sommet. Vue spectaculaire sur la Meije et les Ecrins tout proches, les aiguilles d’Arve, les Cerces…

meije

    (Les Ecrins, la Meije, le doigt de Dieu, le Rateau...                                                       avec une meilleure visibilité que le jour du rassemblement à La Grave !)

groupe

    (au fond, le Viso, la vallée de Briançon et le massif du Combeynot, voisin de la Meije)

O et S

Sans traîner nous commençons la descente dans le vallon de Fontaine Lombarde et, divine surprise, la neige est excellente. Bravo Jean-Claude pour le choix de l’itinéraire ! Petit repeautage pour remonter au Colomban noir sur la route du col, on bascule. L’armée a damé la route au-dessus de Plan Lachat. Des engins, des militaires en tenue de camouflage partent en nombre en direction des Rochilles. Nous espérons ne pas servir de cibles mouvantes…

Reste le plus agréable : trois kilomètres à pied sur le bitume pour rallier les voitures ! Mais de papotage en bavardage le temps passe vite et nous voici rendus aux voitures après une superbe balade, la tête pleine de paysages magnifiques.

Merci à Jean-Claude pour cette sortie et à toutes et tous pour la bonne humeur et la convivialité qui ont régné tout au long de la journée. Vivement la prochaine !

Texte : Jean-Louis B.


 

Le Club Alpin Français d'Albertville est une association sans but lucratif (loi 1901) fondée en avril 1893 et administrée par des bénévoles.

Le club compte plus de 1000 adhérents.

Il est affilié à la FFCAM, Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne

Nos objectifs :

  • faire découvrir, aimer et protéger la montagne.
  • rendre accessible la montagne à tous.
  • rendre autonome en toute sécurité.

Mon club, c’est bien plus que du sport...


> Présentation générale du club

> Pourquoi adhérer ?  les avantages...

> infos adhésions 2017/2018

> adhérer en ligne (ou changer de CAF)

> renouveler son adhésion en ligne

> Souscrire une assurance en ligne

> Déclarer un accident en ligne

> Autres rubriques :

  • Choisissez parmi les commissions et activités du menu bleu ci-dessus pour voir les articles et l'agenda associés.
  • Utilisez le menu orange Navigation pour trouver toutes les infos sur le club et ses activités.
  • Pour les membres du club, rendez-vous dans l'Espace Adhérents pour activer votre compte et vous connecter.
  • Ou utilisez le moteur de recherche ci-dessous

Facebook Retrouvez nous sur Facebook...


Assemblée Générale du club et présentation générale des activités :

JEUDI 13 décembre 2018 à 20h00,
salle du Val des Roses, Albertville

Recherche :